Outils personnels

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Ma commune / Services communaux / Environnement / Actualités / Plus de 7 hectares déboisés par l’entreprise TOTAL ENERGIES en toute illégalité. La commune d’Écaussinnes lance une nouvelle procédure d’infraction.

Plus de 7 hectares déboisés par l’entreprise TOTAL ENERGIES en toute illégalité. La commune d’Écaussinnes lance une nouvelle procédure d’infraction.

Communiqué de presse


Plus de 7 hectares déboisés par l’entreprise TOTAL ENERGIES en toute illégalité. La commune d’Écaussinnes lance une nouvelle procédure d’infraction.

Lors d’une visite de contrôle durant ce mois de février, la commune d’Écaussinnes a constaté qu’un déboisement sauvage avait été effectué dans la plus complète illégalité par l’entreprise TOTAL ENERGIES Petrochemicals.

En tout, ce sont au moins 7 hectares de bois et de végétation qui ont été complètement mis à blanc par l’entreprise. Ces parcelles boisées ont également subi des déblais significatifs afin de permettre l’accès aux engins de chantier.

L’ensemble de ces opérations lourdes se sont déroulées sans aucun permis d’urbanisme, pourtant indispensable pour ce type de travaux.

Ce comportement infractionnel de l’entreprise intervient alors que sa demande de permis pour implanter un champ photovoltaïque, et qui impliquait ces déboisements, n’a pas été accordée vu les qualités biologiques du site. En accord avec la commune, une refonte complète du projet avait été exigée par la Région wallonne, jugeant que les panneaux devaient prioritairement s’implanter sur les nombreuses toitures du site et les zones déjà bétonnées.

L’entreprise TOTAL ENERGIES a donc choisi la voie du fait accompli en procédant illégalement au déboisement d’un site qui jouait un rôle essentiel de zone tampon avec les infrastructures industrielles. De plus, plusieurs espèces protégées[1] y avaient été recensées ainsi que des habitats spécifiques qui auraient dû bénéficier de mesures complémentaires de préservation.

La commune d’Écaussinnes s’est immédiatement rendue sur place afin de dresser un rapport complet. Celui-ci a été transmis directement au Parquet de Mons et aux instances régionales.

« Depuis plusieurs années, nous veillons à préserver et à réimplanter progressivement des zones végétalisées autour du zoning pétrochimique afin de préserver un espace tampon entre ces activités industrielles lourdes et les habitants. Il est tout à fait inacceptable que ce type de déboisement sauvage puisse s’opérer. Les règles qui valent pour toutes et tous s’appliquent aussi au groupe TOTAL et nous sommes déterminés à ce que l’impunité ne prévale plus » souligne Arnaud Guérard, Echevin de l’urbanisme et de l’environnement

Cette nouvelle procédure s’ajoute à un passif environnemental déjà lourd de la part du groupe TOTAL ENERGIES puisque précédemment, des rejets de billes polymères hors des sites de production et dans les cours d’eau avaient récemment conduit à la modification des conditions d’exploitation de l’entreprise. La présence de ces pellets polymère est d’ailleurs confirmée en de nombreux points du site déboisé.

Dans ce nouveau dossier, l’exploitant risque de se voir contraint à la remise en état du site et à des mesures de compensation. La commune d’Écaussinnes souligne rester un partenaire fiable vis-à-vis des exploitants respectueux des riverains, de l’environnement et de leurs obligations.

[1] Loi sur la conservation de la nature du 12 juillet 1973 - notamment recensé sur le site : Grenouilles rousses, Rossignol philomèle, Orchis négligé, Listère, Epipactis,…

Le Bourgmestre,
X. DUPONT

L'Echevin de l’environnement,
A. GUÉRARD

Pour toute information complémentaire :

Arnaud GUÉRARD
Echevin de l’environnement
0472 71 36 63
YXJuYXVkLmd1ZXJhcmRAZWNhdXNzaW5uZXMuYmU=

Actions sur le document
Environnement
Visuel