Aller au contenu. | Aller à la navigation

Culture - Jeunesse - Seniors - Sports - Tourisme - Patrimoine

Ecaussinnes est gay friendly

ecaussinnes_lgbt.jpg

La commune d’Ecaussinnes s’associe à la Journée internationale contre l'homophobie et la transphobie, le 17 mai 2019. Avec fierté et enthousiasme. Et en annonçant la mise en place d’un plan de lutte contre les discriminations : un programme vaste, concret, doté de moyens réels, destiné à l’ensemble de la population. La cité de l’amour, c’est celle où tous/tes les amoureux/euses sont bienvenu.e.s.

Alors qu’aujourd'hui, le taux de suicide est six fois plus élevé chez les jeunes LGBT+ que chez leurs pairs non-LGBT+ ; alors qu’une agression homophobe a lieu tous les deux jours en Belgique ; alors que six LGBT+ sur dix confient avoir déjà été victimes de violence verbale, un sur dix d’agression physique ; il nous a semblé évident que nous devions prendre notre part au travail de promotion de la diversité et de lutte contre la haine.

En créant un échevinat de la lutte contre les discriminations - dont le domaine s’étend à toutes les formes de discriminations (homophobie, racisme, xénophobie, islamophobie, sexisme, etc.), la majorité a voulu s’engager dans une politique concrète de promotion des diversités. Parce que le niveau communal est celui de la proximité et qu’à travers ses différentes compétences, la commune est en mesure de s’adresser à toutes les composantes de sa population, dans leurs particularités : les enfants à travers l’enseignement, les jeunes à travers les mouvements de jeunesse et la Maison de jeunes, les sportifs à travers les clubs, etc.

Le plan d’action, qui sera mis en place progressivement, traversera les différentes problématiques. Il sera déployé en concertation avec le monde associatif et avec les différents services de l’Administration communale, ainsi qu’avec tous les relais dont nous disposons pour toucher les Écaussinnois.e.s. Il s’appuiera sur l’activation d’un groupe de réflexion composé de citoyens et d’experts dans les questions abordées.

Dans le domaine de la promotion de la diversité LGBT+, le plan inclut :

• Des campagnes d’information destinées au grand public ;

• L’organisation d’activités culturelles abordant les thématiques LGBT+ ;

• La sensibilisation et la formation à la diversité des travailleurs/euses de l’Administration et des services associés. Une sensibilisation des fonctionnaires de police aux thématiques LGBT+ ; une désignation de policiers/ères de référence pour les délits homophobes+ ;

• L’encouragement de partenariats avec les associations régionales LGBT+ ;

• La mise en œuvre d’une politique d'accueil des personnes LGBT+ migrantes et demandeuses d'asile ;

• Dans les cadres scolaires et de la jeunesse :
- La mise en œuvre d’une politique pédagogique d'ouverture à la diversité des genres et des sexualités ;
- L’organisation d’animations sur l’homophobie+ ;
- Un encouragement à célébrer la Journée internationale contre l’homophobie+.

• Au niveau symbolique :
- L’inclusion de la diversité sexuelle dans la communication de certains événements ;
- L’association des LGBT+ aux commémorations de la fin de la Deuxième Guerre mondiale (10.000 hommes homosexuels sont morts dans les camps nazis) ;
- La présence du drapeau arc-en-ciel sur le fronton de l’Hôtel de Ville (gay pride, goûter matrimonial) ;
- La visibilité du soutien aux personnes LGBT+ à travers des campagnes dans les commerces, les lieux publics.
La lutte contre les discriminations concerne toutes les couches de la société, toutes les générations. Le plan communal de lutte contre les discriminations est transversal ; il sera mis en place par les services concernés par chacun de ses volets. Un message positif à diffuser, par toutes les voix possibles.


Ecaussinnes, village sans peur et sans haine.

Une initiative de l'échevin de la lutte contre les discriminations Julien Sluys et le conseiller communal Vincent Dierickx.
 

Actions sur le document