16 décembre 2014

Ce qui s’est dit lors de la réunion du 16 décembre 2014 de la Commission Sécurité-Environnement du Parc Industriel de Feluy

 
 

Présentation du professeur Corinne CHARLIER, Service de Toxicologie clinique, médico-légale, de l'environnement et en entreprise

 
 
Mme Charlier est invitée à présenter à la Commission son travail sur la toxicologie environnementale, laquelle concerne l’étude de l’impact du site industriel de Feluy sur la santé des riverains.
Mme Charlier souligne qu’elle a réalisé cette étude sur base des rapports de l’état de l’environnement effectués par le professeur Renzoni et que seuls les composés organiques volatils ou COV ont fait l’objet d’analyse.
 
 
Parmi les COV, on distingue les substances qui entrainent des effets avec seuil et celles entrainant des effets sans seuil.
Les problèmes sont rarement rencontrés pour les COV avec seuil. Il y a donc lieu d’être vigilent par rapport aux COV qui entrainent des effets sans seuil et dont la toxicité est la plus redoutable (potentiellement cancérogènes) : sont concernés le tétrachlorure de carbone, le benzène, l’ethylbenzène, le styrène et le naphtalène.
 
 
Quant aux campagnes d’analyse et méthodes et techniques de dosage, Mme Charlier présente une série de recommandations :
  • Le dosage des COV totaux ne présente pas/peu d’intérêt. Il doit être remplacé par le dosage des différents produits chimiques spécifiques contenus dans ces COV et correspondant à l’activité de Feluy.
  • Des campagnes de prélèvements d’air doivent répétées dans le temps, à des moments différents de l’année (et non pas pendant un mois de façon continue). Autrement dit, une bonne évaluation passera par 4 campagnes d’1 semaine plutôt qu’1 campagne de 4 semaines.
  • Des techniques analytiques dont la sensibilité est suffisante pour mesurer des concentrations atmosphériques inférieures aux valeurs CQ/CI retenues par l’AWAC. Ces normes n’ont pas de valeur légale mais sont tout-à-fait acceptables en matière de santé.

 

 
 
 
 
Pour la Commission,
 
 
 
Mme Y. Hommani           M. F. Benjelloun
Rapporteur                  Président
Actions sur le document