Petit guide pratique sur l’élevage de poules


L’ESPACE RESERVE AUX POULES :

Les poules aiment picorer et rechercher des vers dans le sol. Si la surface n’est pas suffisante, elles feront disparaître l’herbe. Par contre, si les poules ont de l’espace, elles n’hésiteront pas à vagabonder plus loin.

Par ailleurs, si vous le pouvez, un terrain clôturé est très recommandé, cela protègera vos poules des prédateurs (la hauteur de la clôture se règle en fonction des races de poules. En règle générale, une clôture de 1,50 m de hauteur est suffisante). Une surface minimale de 6 m²/individu s’avère nécessaire pour accueillir les animaux.


NOURRISSAGE :

Il faut impérativement nourrir les poules avec du grain. Vous pouvez en trouver dans les jardineries ou les comptoirs agricoles. L’idéal est de les nourrir avec un mélange vitaminé.

En ce qui concerne le nourrissage à base de déchets de table, les poules peuvent manger de tout, même de la viande.

UNE REGLE IMPORTANTE : veillez à nettoyer l’endroit de nourrissage régulièrement afin d’éviter la vermine (rats, etc.), les odeurs ou les maladies.


SOINS :

Pour lutter contre les maladies de la basse-cour et limiter les dégâts, certaines choses sont à savoir :

  • Il est impératif d’avoir un environnement sain et d’apporter des soins réguliers (anti-poux, des vitamines (vitapaulia), désinfecter les lieux,…).
  • Dans la mesure du possible, offrir aux poules un accès à de grandes surfaces, sauf en périodes hivernales. Cela leur fera le plus grand bien de courir dans les bois ou dans les endroits un peu sauvages.
  • Comme pour l’homme, le soleil est pour les poules la meilleure source de vitamines D.
  • Ne pas oublier que les poules sont omnivores ! Elles trouveront dans l’herbe fraiche jusqu’à ¼ de leur nourriture et toutes les protéines dont elles ont besoin.
  • Il leur faut, et c’est vraiment une nécessité, des bains de poussières (ex : cendres de cheminées). Elles pourront ainsi s’y vautrer et s’ébattre afin de se débarrasser de leurs poux.


LE POULAILLER :

La première condition pour réussir un élevage familial, c’est d’offrir à vos volailles un logement sain. Les poules craignent la chaleur, l’humidité et les courants d’air. Le poulailler doit être en mesure de les abriter de ces 3 facteurs climatiques.

PETITS CONSEILS POUR LA FABRICATION DU POULAILLER :

  • Surélevez votre poulailler du sol pour les préserver de l’humidité.
  • Le bois et le parpaing restent les meilleurs matériaux à utiliser pour la fabrication du poulailler en raison de leur excellent pouvoir isolant.
  • Le bois est plus facile à travailler et plus joli que le béton. Utilisez des planches de minimum 20 mm d’épaisseur. Mettez une double paroi pour assurer une meilleure isolation et favoriser ainsi la ponte hivernale. Le badigeonnage au carbonate ou à l’huile de lin assurent une longue conservation du bois. Les parois extérieures dureront également plus longtemps si on les induits de peinture.
  • Pour la toiture, préférez les tuiles aux tôles ondulées qui, outre leur aspect peu esthétique, sont brûlantes en été et glaciales en hiver. Si vous êtes contraints de les utiliser pour des raisons financières, installez-y en-dessous un plafond en bois sur lequel vous pourrez placer un isolant style plaque polyester et le recouvrir de bois pour le protéger. Les plaques de ciment ondulées isolent encore mieux que les tôles mais elles sont plus lourdes.
  • Le sol de votre poulailler doit être sec, sain, facile à nettoyer et à désinfecter. Un bon plancher en bois ou en palettes peut durer, mais il faut le nettoyer souvent, sinon il pourrit. Le ciment est résistant et se nettoie encore mieux, mais ce dernier est froid aux pattes des animaux (mettez une bonne couche de copeaux pour éviter cela).
  • Chaque poule doit pouvoir disposer d’au moins 0,5m² de bâtiment.

Dans le cas où vous n’êtes pas dans la mesure de construire votre propre poulailler, il vous est toujours loisible d’en trouver des tout faits dans certains commerces spécialisés.
 

Actions sur le document