14e Siècle - Hubersart

14e Siècle - La légende de la chapelle d'Hubersart

 
 1914 La légende veut que vers la fin du 14ème siècle, le seigneur de Lalaing, résidant au château fort, envoya quelques bûcherons, un vendredi Saint, au hameau de Scoufflény afin d'y émonder des arbres. Durant leur travail, les hommes du seigneur trouvèrent, en haut d'un orme, une statuette de la Vierge Marie. Le propriétaire des lieux s'empressa de mettre l'objet sacré en sécurité au fond d'un coffre dans son château.
Le lendemain, le seigneur fut stupéfait de constater que la Vierge avait disparu du coffre. Sa surprise fut encore plus grande lorsque ses bûcherons la retrouvèrent au même endroit que la veille, c'est-à-dire perchée à la cime d'un orme, dans le nid d'un épervier.

Le seigneur en conclut qu'elle désirait rester en cet endroit et lui fit ériger une petite chapelle. Parmi les bienfaiteurs de l'édifice, on retrouve Romain Boulle, dont le frère Jacquemart fit bâtir une partie de l'église Sainte Aldegonde .
1914b
1914c
En 1612, la chapelle subit quelques transformations. Elle fut agrandie par le meunier du fief, Adam Leroy, qui habitait l'actuel "Vieux Moulin".

Au moment de la révolution française, le fermier de la ferme dite "de Scoufflény" s'est servi de la chapelle comme fenil, ce qui a sauvé l'édifice de la destruction.
Actions sur le document