1366 - 1ères traces d'exploitat. carrières

1366 - Premières traces d'exploitation des carrières

 

L'origine des différentes espèces de pierres, toutes sédimentaires, contenues dans le sous-sol écaussinnois remonte à l'aire primaire. La plus ancienne dans l'échelle stratigraphique est la dolomie, calcaire magnésien qui ne fut quasiment pas exploité. On n'en fit que quelques pavés. Elle appartient à l'étage Frasnien du Dévonien tout comme le calcaire nodulaire de Watiamont qui, lui, fut extrait de deux carrières. Plus près de nous, toujours au Dévonien, mais à l'étage Famennien, on retrouve le "grès des Ecaussinnes" qui fut utilisé durant plusieurs siècles. Quant au célèbre "petit granit", il s'agit d'un calcaire qui appartient à l'étage Tournaisien du Carbonifère, donc encore plus jeune.
1366a   1366b   1366c
L'exploitation de ces roches a largement contribué à la renommée d'Ecaussinnes à travers les siècles. Les plus anciens documents qui relatent les carrières écaussinnoises datent du 14ème siècle. On retrouve ainsi la trace de pierres d'Ecaussinnes utilisées pour des réparations en 1366 à la vieille halle de Braine-le-Comte.
 
 

 

Actions sur le document