Le Moulin du Fief

Rue du Moulin,1

moulin du fief.jpg

Photo : ecautour

Le moulin du fief, c’est l’ancien moulin banal d’Ecaussinnes-Lalaing soit le moulin des seigneurs qui occupèrent le château fort. Son existence est attestée dès 1381. Cependant, le moulin du Fief fut profondément modifié. En effet, la fausse eau, soit la dérivation de la Sennette a été rebouchée pour laisser place au parking. Le réservoir d’eau a été vidé et planté de peupliers. Dans l’ensemble, les bâtiments sont biens conservés et ont été transformés en taverne-restaurant. Ce qui permet de voir à l’intérieur une partie des engrenages. En 1979, les bâtiments de gauche en entrant dans la cour étaient devenus un lieu de prière pour Témoins de Jéhovah.

En 1612, le meunier était Adam Leroy mais en 1614, le meunier s’appelait Nicolas Englebert. « Monuments anciens de Saint-Genois » il est écrit qu’en janvier 1260 le chevalier Guichars ou Wuichars d’Ecaussinnes se reconnaît redevable envers le chapitre de Soignies d’une rente annuelle de 4 chapons pour le tréfonds de sa court d’Ecaussinnes et qu’il s’engageait à lui rembourser 28 livres et demi tournois pour les frais du procès qui avait été intenté auprès de la cour de Cambrai. Le 13 décembre 1260, Guichars ou Wuichars précisait que sa court était située derrière le Moustier de Scacine. Si l’on prend pour référence le sens du courant d’eau de la Sennette, le Moustier de Scacine est le moulin du fief et sa court, le château fort.

 

Actions sur le document