L’Église Saint-Géry

Place Communale de Marche-lez-Ecaussinnes

eglise saint gery.jpg

Photo : ecautour

La commune de Marche-lez-Ecaussinnes est le parent pauvre de l’histoire d’Ecaussinnes. Comme pour les autres églises de la localité nous connaissons peu de chose sur l’église primitive de Saint-Géry construite en pierre de taille dans le style gothique hainuyer du 16ème siècle. Nous savons qu’elle fut agrandie en 1777 pour satisfaire aux besoins des Marchois. Le seigneur local fit alors un geste en faveur des Marchois en leur octroyant : un petit coin de terrain et de warechaix tenant au cimetière, le cimetière était alors sur la place, pour ledit terrain servir à l’agrandissement de ladite église. Comme pour Ecaussinnes-d’Enghien, les travaux étaient dus à la vétusté de l’édifice et à l’accroissement de la population résultant du développement des carrières qui nécessitait de plus en plus de main-d’œuvre.

A voir dans cette église :

  1. Le chœur couvert d’une belle voûte d’ogives en briques millésimées « 1566 » construit sur un soubassement portant la marque de Jacquemart Boulle et de Polet Moreau. Restauré en 1931, la voûte exécutée en 1566 en gothico-renaissance de la forme Plantagenet, est un des rares spécimens du genre en Belgique.
  2. La console à mouluration gothique complexe supportant la statue de Saint-Géry.
  3. Les nombreuses marques de tâcherons appartenant au maître de carrière Thomas Lambert, né à Marche-lez-Ecaussinnes le 12 novembre 1735.
  4. Le monument funéraire de Pierrart li Coffrier, décédé vers 1441 et de ses deux épouses successives : Maigne Pilon et Catherine N…. Ce monument se présente comme un beau bas-relief où figure d’un côté Notre Dame de Familleureux et de l’autre 10 personnes appartenant à sa famille.

A voir aussi les pierres tombales des curés de la paroisse :

  1. Adrien de Héripont, curé de Saint-Géry en 1584, décédé en 1628.
  2. François de Héripont, décédé en 1573.
  3. François Joseph Maillart, curé en 1777, décédé en 1782.
  4. Antoine D’Anneau, curé en 1731.
  5. Barthélémy Gilson, curé en 1743.
  6. Jean Le Cuvelier, curé, décédé en 1684.

Aussi les pierres tombales de :

  1. Pierre De Vooght, dit de Gryse, seigneur de Marche-lez-Ecaussinnes en 1633.
  2. Martin Bar, fermier de la ferme de Bouland, maïeur de Marche-lez-Ecaussinnes en 1638.
  3. Philippe François Claus, censier de la ferme de Bouland, décédé en 1767.

 

Actions sur le document